Cinémondes
| festival | presse & pros | programme | infos Pratiques | multimedias |
festival

Cinémondes 2021, les Yeux curieux ! *

Depuis plus d’un an et demi, chacune et chacun d’entre nous essayons d’avancer dans un monde complètement bouleversé par cette catastrophe sanitaire, sociale et humaine. Le plus douloureux, reste la perte de nos proches. Qui n’a pas été touché de près ou de loin ?
En parallèle, nous avons fait de nouvelles expériences... la découverte du bâtonnet nasal, le bonheur de sortir un animal (même si ce n’est pas le nôtre), de vivre des confinements, de compléter des autorisations de sortie et d’essayer de respecter des couvres feux. Aujourd’hui, et pour une période que nous espérons la plus courte possible, nous expérimentons le pass sanitaire. Sésame des sésames !

Aujourd’hui, il devient enfin possible de revenir au cinéma. De voir des films en grand, et même de manger du pop-corn si cette folle envie vous prend ! Il est enfin possible de partager cette expérience collective qui nous a tant manquée durant ces longs mois de frustrations. De pouvoir de nouveau échanger et rencontrer ceux qui font le cinéma. Les cinéastes, les actrices, les acteurs et tous les artisans de l’ombre qui permettent la création de ces œuvres, souvent si difficiles à faire naître. Tant de films sont restés sur les étagères ou se retrouvent encore aujourd’hui dans cet immense embouteillage des sorties repoussées...

Lorsque que l’on traverse des périodes difficiles qui engendrent souvent des pertes de repères, il n’est pas rare que l’on se rapproche des classiques. En littérature, musique ou cinéma. Pour se reconstruire. Reprendre les bases et les partager avec ceux qui nous sont proches. L’idée de mettre à l’honneur le cinéma d’Agnès Varda vient de là. Depuis toujours, l’équipe du festival se sent particulièrement proche de son regard sur les « vrais gens », de sa façon de nous conter des histoires. On peut voir et revoir les cinémas d’Agnès Varda, à différentes époques ou moment de sa vie, avec toujours autant de bonheur. C’est souvent l’empreinte des grands classiques !

Pour Agnès Varda, trois mots sont importants : partage, inspiration et création.
Trois mots qui structurent aussi la ligne éditoriale du festival Cinémondes, comme un manifest !

INSPIRATION
Pourquoi on programme des films ? Quel motif, quelle idée, quel hasard, quel désir se met en place pour travailler à rassembler un corpus de films ?

CREATION
C’est quand on initie des élèves à la création documentaire. C’est quand on accompagne des auteurs et des autrices dans l’écriture de leurs projets de films. C’est quand on pense cinéma, seul ou en collectif. C’est quand on rapproche des auteurs émergents avec des producteurs pour que leurs imaginaires puissent s’exprimer.

PARTAGE
Pour qui on programme des films ? Certainement pas pour les regarder tout seul derrière un écran. On programme des films pour les montrer à un public. Et plus que jamais, réuni dans une vraie salle de cinéma ! Pour vivre des émotions en groupe.

Nous avons donc déroulé le fil Agnès Varda qui nous a conduit par résonance naturelle au travail de Florence Miailhe, Dominique Cabrera, Ken Loach et l’école de cinéma Kourtrajmé. Des cinéastes, qui ont en commun d’avoir les « yeux curieux », ouverts sur le monde et sur les autres. Les « Vrais gens » !

Heureux de vous retrouver pour de nouvelles belles rencontres humaines et cinématographiques.
Vive Varda ! Vive le Cinéma !

* Les Yeux curieux, une expression d'Agnès Varda dans son film "Varda par Agnès" ©Ciné Tamaris, 2019