Cinémondes
| festival | presse | programme | pros |
| Films | Événements |
| Agnès Varda | Ken Loach | Dominique Cabrera | Florence Miailhe | Sélection Officielle | Kourtrajmé | Ciné-Concert | Jeune Public |
Agnès Varda

Rétrospective

Au programme de « la Rétrospective Agnès Varda », vingt-cinq films restaurés ! Les films d’Agnès Varda sont programmés dans plusieurs cinémas des Hauts-de-France. Une exposition de photographies de tournages et d’affiches accompagne la rétrospective à Berck, ainsi qu’une table-tonde avec des membres de l’équipe de ses films.

| Un événement organisé en partenariat avec Ciné-Tamaris, De la Suite dans les images, l'ACAP, le Cinéma Cinos, la CA2BM et l'ARP |

<b>| TEMPS FORT : Sam-9 et Dim-10 Oct. | discussions | table ronde |</b>
| TEMPS FORT : Sam-9 et Dim-10 Oct. | discussions | table ronde |
© Julia Fabry, Ciné Tamaris

Agnès Varda est née en 1928 à Ixelles (Belgique). Après des études à l'École des Beaux-Arts et à l'École du Louvre, elle devient la photographe du TNP aux côtés de Jean Vilar dans les années 50.

Agnès Varda réalise son premier long métrage de fiction en 1954, La Pointe courte, remarqué pour l’audace de sa mise en scène. Cléo de 5 à 7, en 1962, témoigne d’une liberté de ton et de style en même temps qu’il participe d’une transformation de la pratique du cinéma menée tambour battant par une nouvelle génération. Depuis, elle n’a cessé de passer et repasser les frontières entre fiction et documentaire, essai et récit : Le Bonheur, Documenteur, Mur Murs, Sans toit ni loi, Les Glaneurs et la Glaneuse, Les Plages d’Agnès...

Cinéaste féministe, Agnès Varda a toujours promis par ses films, comme ses installations, un dépassement des genres, des comportements normés comme des limites habituelles du cinéma lui-même. Artiste engagée, Agnès Varda l’est, mais à sa manière, par le cinéma.

Le propos d’Agnès Varda, qu’il soit intimiste ou sociétal, a toujours été inscrit dans une recherche plastique, une quête esthétique, un souci d’invention formelle. la cinéaste a toujours été attentive aux évolutions sociétales de son époque.

L’ensemble de son œuvre cinématographique est récompensé par un César (2001), un Léopard d'Honneur au Festival de Locarno (2014), une Palme d’Honneur au Festival de Cannes (2015) et un Oscar d'Honneur en 2017.

En 2016, Agnès Varda co-réalise avec l'artiste JR le film Visages Villages qui obtient l’Œil d'Or du meilleur film documentaire au Festival de Cannes et une nomination dans la catégorie Meilleur long-métrage documentaire aux Oscars 2018. Agnès Varda décède le 29 mars 2019 à Paris.