Cinémondes
| festival | presse | programme | pros |
| Films | Événements |
| Agnès Varda | Ken Loach | Dominique Cabrera | Florence Miailhe | Sélection Officielle | Kourtrajmé | Ciné-Concert | Jeune Public |
Dominique Cabrera

Focus Cinéaste

Un parcours dans l'oeuvre de DOMINIQUE CABRERA en six films. Quatre documentaires de création et deux longs métrages fictions.

| Un événement organisé en partenariat avec le Cinéma Cinos et l'ARP |

<b>| TEMPS FORT : Vend-8 Oct. | projections | débats | séance dédicace |</b>
| TEMPS FORT : Vend-8 Oct. | projections | débats | séance dédicace |

« Certains cinéastes ont la grâce, on leur pardonne un certain laisser-aller. D'autres ont la méthode, on leur pardonne une certaine lourdeur. Ici rien à pardonner, tout à admirer. »

Ce sont les mots élogieux de CHRIS MARKER qui, après avoir vu Une poste à La Courneuve en 1994, saluait l’émergence d’une jeune cinéaste engagée dans le champ social.

La compositrice BEATRICE THIRIET, qui a signé les musiques de Corniche Kennedy et de Nadia et les Hippopotames accompagnera Dominique Cabrera pour des projections-débats et des séances-rencontres avec des lycéens et des étudiants au cinéma Cinos de Berck-sur-Mer.

________________________

Dominique Cabrera est née en 1957 à Relizane (Algérie). Elle fait des études en lettres modernes, avant de rentrer à l’IDHEC. En 1981, elle réalise son premier court-métrage J’ai droit à la parole. Elle pose avec ce film un regard atypique sur le social, un trait qui marque toute son œuvre. En 1992, sort Chronique d'une banlieue ordinaire, l'une des premières étapes du travail documentaire de Dominique Cabrera tourné vers la banlieue, animé par une urgence de la montrer.

« L’art de s’engager dans le commun » - L’engagement, et en particulier l’engagement politique, traverse la filmographie de Dominique Cabrera, qui comprend des documentaires, des fictions et des films essais. Selon certains critiques, Dominique Cabrera évite les jugements moraux ou idéologiques, elle aborde ses films avec lyrisme, amour et émerveillement devant la vie qui va, préférant laisser le jugement aux spectateurs. Ses fictions portent sur le temps qui passe, la politique, l’utopie, la famille, la maternité, l’assimilation culturelle et l’identité.

Entre 1995 et 1996, Dominique Cabrera réalise ses deux premiers longs métrages. Le documentaire Demain et encore demain et la fiction L'Autre côté de la mer avec Claude Brasseur. Deux films qui portent sur le déracinement et l'exil. Les films sont sélectionnés au festival Cannes, comme part la suite, Nadia et les Hippopotames dans la section Un Certain regard et Grandir dans la sélection de l’ACID.

Les films de Dominique Cabrera ont été sélectionnés à la Berlinale, au MOMA (New York) et dans les festivals de Toronto, Vienne, Locarno et Rotterdam entre autres. En 2021, la Cinémathèque du documentaire à la Bpi consacre une rétrospective à son travail de documentariste.

Un ouvrage collectif sous la direction de Julie Savelli Dominique Cabrera. L’intime et le politique est paru en 2021 chez De l’incidence éditeur.